Notes écrites et billets

Notes écrites et billets d’Anne de Guigné

Rien de tel pour découvrir quelqu’un que de le lire :

« Mon petit Jésus, je vous aime et pour vous plaire je prends la résolution d’obéir toujours. » (Billet déposé sur l’autel lors de sa première Communion).

 

 

« Le petit Jésus, il me semble qu’il m’a répondu dans mon cœur. Je disais que je voulais être bien obéissante et il m’a semblé que j’entendais : oui, sois-le. » (Billet à sa mère 1917)

« Je veux que pour Jésus mon cœur soit pur comme un lis. »

« Je veux que Jésus vive et grandisse en moi. Quels moyens prendre pour cela ? » (Notes de retraite 1920).

« Nous pouvons bien souffrir pour Jésus puisque Jésus a souffert pour nous. »

Sur une image du Calvaire qu’elle avait faite, Anne avait écrit : « Debout devant la Croix sur laquelle son Fils était suspendu, la Mère de douleur pleurait avec résignation. Donnez-moi la grâce de pleurer avec vous ». Elle ajoutait : « Parce que Jésus n’est pas assez aimé. »

Prêtez-Le-moi, ô Marie ma bonne Mère Prêtez-moi votre fils rien qu’une seconde
Déposez-le dans mes humbles bras.
Permettez-moi, Marie
De baiser les pieds de votre cher Fils
Qui m’a tant donné de grâces.
Que je désire, ô Marie
Recevoir dans mes bras votre Fils,
Donnez-le-moi, donnez-le-moi !
Que je suis heureuse maintenant
Puisque je l’ai avec moi !
(Cantique composé par Anne pour la communion)
Découvrez la prière et la neuvaine